Plus-values mobilières : Parfois il vaut mieux rester avec un abattement de 65%...

Lesechos.fr
14/02/2018

Les chefs d'entreprise ayant investi dans des sociétés de moins de 10 ans peuvent, pour l'imposition de leurs plus-values, opter pour le barème de l'impôt sur le revenu avec le bénéfice d'abattements pour durées de détention s'ils ont acquis leurs titres avant le 1er janvier 2018 au lieu du prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 12,8 % (+ 17,2 % de prélèvements sociaux). Dans le cas d'une durée de détention longue, ils peuvent bénéficier d'un abattement renforcé de 85 % sur la plus-value avant de se voir appliquer le barème progressif de l'impôt. Cependant, la CSG déductible n'est plus que de 1,02% (15% de 6,8%) Mais parfois, il peut être intéressant de renoncer à cet abattement renforcé et n'utiliser que l'abattement de droit commun de 65% car alors la CSG reste déductible dans son intégralité (6,8%)

Une question patrimoniale? Posez votre question ci-dessous et votre conseiller y répondra.